· 

Bien s'orienter après la 3ème

L’année de 3ème est particulière pour les élèves, pour beaucoup d’entre nous, nous n’avons pas une idée claire de la suite de nos études et pourtant c’est le moment de décider de notre orientation. Ce choix, important, se fait bien sûr en fonction de nos intérêts mais aussi de nos résultats scolaires. Beaucoup se demandent « où vais-je aller ? », « comment faire le bon choix ? » « et si je me trompe ? »

Pour y voir plus clair, nous sommes allées à la rencontre de Madame Coadou, Psy-EN au collège.

Par Divine et Océane

Quels conseils pouvez-vous donner à un élève qui n’a aucune idée de son orientation ?

La première chose à faire est de se poser des questions. Lors de mon passage dans les classes de 3ème je vous ai distribué un document qui reprend ces questions et tout ce qui peut vous aider à y répondre.

Il s’agit en priorité de s’interroger sur soi, c’est-à-dire sur ses goûts, valeurs, intérêts, capacités, etc. Faire preuve de curiosité et se renseigner sur les formations, les métiers, le monde en général, peut vous donner des idées, et vous faire découvrir des domaines, des activités, des études. Echanger avec vos amis, votre famille, vos enseignants, des professionnels, prendre rdv avec un-e Psychologue Education nationale au collège, ou au CIO, peut vous aider ! Consultez la documentation au CDI ainsi que le site de l’Onisep, vous trouverez des vidéos d’élèves qui témoignent de leur parcours et présentent leur formation, des vidéos de professionnels qui parlent de leur métier. Pour chaque formation et pour chaque métier il y a une fiche de présentation. Sur ce site vous avez la possibilité de passer un questionnaire d’intérêts. Vous pouvez consulter le guide “Après la 3ème” (site de l’Onisep de l’Académie de Nice).

Les mini-stages en Lycée professionnel, les Journées portes ouvertes des lycées et CFA sont des évènements organisés pour vous aider : investissez-les !

 

Quelles sont les différentes options qui s’offrent aux troisièmes ?

Plusieurs possibilités : 

-poursuivre en Lycée Général et Technologique pour y préparer un BAC Général ou un BAC Technologique : cette voie prépare à poursuivre ensuite des études supérieures de minimum BAC+2. Autrement dit, le LGT ne prépare pas les élèves à la vie active : il les prépare à la poursuite d’études supérieures.

-poursuivre en Lycée professionnel pour y préparer un CAP (2 ans) ou un BAC Professionnel (3 ans) : cette voie prépare à la vie active. Les possibilités de poursuite d’études varient selon le diplôme obtenu.

Après un BAC Pro, avec un bon dossier on peut continuer ses études vers une formation dans le même domaine. Le type de diplôme le plus courant se prépare en 2 ans, il s’agit d’un BTS-Brevet de Technicien Supérieur. 

Selon le CAP, on pourra poursuivre sur un Brevet Professionnel, une Mention Complémentaire. Certains jeunes font le choix après un CAP de suivre un autre CAP dans le but d’enrichir leurs compétences professionnelles.

Il est aussi possible de préparer certains CAP et BAC Pro sous statut salarié. On quitte alors le statut scolaire : on signe un contrat de travail, le plus souvent un contrat d’apprentissage. Ce contrat lie l’élève, le centre de formation et l’entreprise. Il faut une grande motivation et bien choisir son entreprise.

 

Comment se passent les inscriptions pour le lycée ? 

Avant de s’inscrire dans un lycée il faut être affecté dans ce lycée, c’est-à-dire qu’il faut y être accepté. Les élèves qui auront demandé à suivre une 2nde Générale et Technologique et qui auront l’accord du Conseil de classe au 3ème trimestre ont une place dans leur LGT de secteur. 

Les élèves qui demandent à suivre une formation en LP ont grand intérêt à demander plusieurs formations, et/ou la même formation dans des lycées différents, car le nombre de places pour chaque formation professionnelle est limité : il y a une sélection à l’entrée des formations CAP et BAC Pro. Les résultats scolaires font la différence. Certaines formations nécessitent de constituer un dossier : l’élève devra exprimer par écrit ses motivations, et pour certaines formations il y a des épreuves sportives, un entretien devant un jury. Au final, ce n’est que si l’élève est affecté qu’il pourra aller s’inscrire en établissement selon la procédure qui lui sera indiquée.

ATTENTION ! Chaque année des élèves affectés ne vont pas s’inscrire à temps au lycée !! Ils peuvent perdre leur place !! La procédure d’inscription sera communiquée par votre établissement d’origine ; SAUF pour les établissements privés. Dans ce cas, c’est la famille qui doit prendre contact avec l’établissement pour connaître leurs modalités de recrutement et d’inscription.

Vous pouvez demander de l’aide à votre professeur-e principal-e et à la psy EN.

J’en reviens à insister sur les journées portes ouvertes des établissements : vous y rencontrerez des élèves qui vous présenteront leur parcours et qui répondront avec plaisir à vos questions, ainsi que les professeurs qui seront les mieux placés pour vous expliquer leur matière, …

 

Quels sont les changements avec la réforme du lycée ?

Très brièvement : la fin des séries du Bac général (ES-S-L). À la place les élèves choisissent 3 spécialités en 1ère et en abandonnent une en Terminale. À ces spécialités peuvent s’ajouter des options. L’autre grand changement concerne l’évolution de l’examen du Baccalauréat.

Du changement aussi du côté de la voie professionnelle avec la réforme qui a débuté à la rentrée 2019 et qui se poursuit encore. Elle vise notamment une orientation plus progressive qu’avant en 2nde professionnelle grâce aux familles de métiers. L’année de 2nde est commune à plusieurs spécialités que l’élève découvre avant de faire le choix de poursuivre sur l’une ou l’autre en classes de 1ère et de Term, ce qui détermine le Bac Pro préparé.

Voici un exemple : un élève est intéressé par un Bac pro dans le domaine du commerce, il suit une seconde de la famille de métiers « Métiers de la relation client » avant de faire le choix de son Bac Pro -accueil -commerce -ou vente.

 

Que peut-on faire si une option qui nous intéresse n’est pas dans notre lycée de secteur ? 

Tout d’abord quand on parle de lycée de secteur on parle obligatoirement d’un lycée général et technologique. Les lycées professionnels sont désectorisés. Il existe quelques lycées GT désectorisés.

De manière générale un élève qui souhaite poursuivre en 2nde GT s’inscrira dans son lycée de secteur, et la volonté de suivre une option n’est pas un motif dérogatoire. Toutefois ceux intéressés par un enseignement optionnel particulier, par exemple Création et Culture Design, par une section sportive, ou une section internationale, doivent se rapprocher de l’établissement qui le propose, de leur professeur principal, ou moi-même, pour connaitre la procédure de recrutement. 

La plupart des élèves du collège Risso dépendent du LGT Guillaume Apollinaire qui propose de nombreuses options d’enseignement général et quelques options d’enseignement technologique.  

 

Si une famille demande une dérogation pour un autre LGT que celui de secteur, sa demande sera plus ou moins prioritaire selon le motif invoqué. Dans ce cas il est vivement conseillé de mettre le lycée GT de secteur dans les vœux qui seront faits.


Prendre rdv avec la psy-en

-> La prise de rendez-vous se fait à la Vie Scolaire.

Présence au collège :

- le lundi toute la journée une semaine sur deux

- le lundi AM + le jeudi AM une semaine sur deux

- RDV possibles au Centre d’Information et d’Orientation (CIO) du lundi au vendredi et pendant les vacances scolaires : 04.93.88.84.10. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0