· 

Trump, un an après

Cela fait maintenant un an que Donald Trump a été élu à la tête des États-Unis

A-t-il tenu ses promesses ? Qu'en est-il de sa côte de popularité ?

Retour sur l'un des présidents qui fait le plus polémique.

Par Nicolas

Le président américain, Donald Trump.
Le président américain, Donald Trump.

Le 20 janvier 2017, Donald Trump a été officiellement investi président des États-Unis. Beaucoup avaient annoncé un big bang, un grand chamboulement, mais qu’en est-il vraiment ?

Au niveau de l'environnement, Donald Trump s'est retiré en juin 2017 de l'Accord de Paris. Pour lui, les réglementations sur les gaz à effet de serre sont une contrainte pour l'économie américaine et tuent l'emploi. L'Agence de Protection de l’Environnement supprime à tour de bras les réglementations instaurées par Barack Obama, notamment en termes de pollution de l'eau et de gaz à effet de serre, afin de relancer l'industrie du charbon et de créer des emplois.

À propos de l’emploi, justement, le chômage baisse mais c'est sans doute plus une conséquence de la politique de Barack Obama que celle de Donald Trump. Ce dernier a promis 25 millions d'emplois sur 10 ans, pour l'instant le taux de chômage a baissé de 4%, c’est le taux le plus bas depuis 17 ans.

 

Pour l'immigration et la diplomatie, plusieurs décrets ont été signés par le président pour interdire (temporairement) l'accès aux États-Unis à des ressortissants et des réfugiés d'une douzaine de pays musulmans, dans l’objectif de limiter les attaques terroristes... Donald Trump veut aussi construire un mur entre les U.S.A. et le Mexique qui coûtera la bagatelle de 20 milliards de dollars ! Un projet en suspens car le Mexique n'est pas d'accord.

Sur le plan économique, la bourse américaine a augmenté de 21 % selon l'indice S&P 500 (indice boursier basé sur 500 grandes sociétés américaines) et la réforme fiscale visant à opérer des baisses massives d'impôts est en discussion entre l'aile mesurée et l'aile ultra-conservatrice du parti des Républicains. Mais une chose est sûre, les entreprises et les familles à hauts revenus devraient en être les principaux bénéficiaires.

Le tweet avec le fameux "covfefe".
Le tweet avec le fameux "covfefe".

Sur le plan international, le président américain avait promis de devenir le meilleur ami de Vladimir Poutine, d'annuler « le pire accord jamais réalisé » avec l'Iran sur le nucléaire, et de faire plier la Chine pour qu'elle réduise le déficit commercial avec les États-Unis.

Au final, derrière les déclarations incendiaires, sa politique étrangère ressemble beaucoup à celle de Barack Obama. Les États-Unis sont en froid avec Moscou, l'accord avec l'Iran est toujours en place, et on évite de se fâcher avec Pékin, dont on a besoin, notamment dans la crise avec la Corée du Nord.

 

Donald Trump est un « tweetoman » maladif, il occupe tout l’espace médiatique. Au cours de l’année 2017, il a ainsi publié pas moins de 2 593 tweets, soit une moyenne de… plus de 7 par jour ! Certains de ses tweets sont devenus viraux à l’instar du fameux #covfefe, mot inexistant, écrit sans réfléchir... Plus sérieusement certains pays, à l’instar de la Russie, refusent la « diplomatie du tweet ».  n 

Source : www.lemonde.fr


Écrire commentaire

Commentaires: 0