· 

Les prothèses bionques

Vous connaissez sûrement des prothèses et exosquelettes célèbres tels que l’armure d’Iron-man ou encore  le bras robotique de Luke Skywalker, mais saviez-vous qu’il existe réellement de telles technologies ? Certaines pourraient vraiment vous étonner ! 

Par Elias

Le coeur artificiel

Un cœur artificiel est une prothèse intra-corporelle (c’est-à-dire qu’elle est placée à l’intérieur du corps), dont le but est de remplacer le cœur natif et d’en assurer les fonctions de circulation sanguine. Il est utilisé pour traiter les malades dont le cœur est déficient. Les principaux problèmes posés par ce genre de technologie sont principalement dus à l’autonomie et à la taille de cette prothèse. Il ne faut pas confondre assistance ventriculaire et cœur artificiel car celui-ci est composé de deux ventricules qui viennent remplacer les ventricules natives.

Les mains bioniques

Vous pourriez penser qu’une main bionique n’est qu’une banale prothèse, mais ce serait sans compter sur la BeBionic V2. En effet, pesant 550g, réalisée en aluminium et fibre de carbone, cette main bionique est reliée par électrodes au biceps et au triceps. Ainsi son utilisateur peut contrôler la main en tendant ou pliant le bras ! Certaines de ces prothèses permettent même de presque ressentir le toucher !

Des lunettes qui rendent

la vue

Le dispositif Argo II est capable de rendre au moins partiellement la vue à un patient grâce à deux composants : un implant oculaire et des lunettes équipées d’une caméra.

Ces dernières enverront à un ordinateur les images filmées et celui-ci les transformera en impulsions électriques elles même envoyées à l’implant qui les transmettra aux nerfs oculaires ! 


Une Prothèse bionique, c’est quoi ?

Une prothèse a pour but de remplacer une partie manquante ou défectueuse du corps humain. La prothèse bionique se différencie d’une prothèse « passive » dans la mesure où elle permet d’agir en fonction des besoins de l’utilisateur, comme par exemple, fermer ou ouvrir la main.    

Écrire commentaire

Commentaires: 0