· 

Le prof du mois : Madame Carrier

Comme prof du mois, j’ai choisi cette fois-ci de vous présenter un des professeurs d’EPS, Madame Carrier, que tout le monde connaît bien, puisque ça fait pas mal de temps qu’elle enseigne au collège, cependant, vous ignorez certainement quelques petites choses à son sujet... Voici son portrait !

Par Wiam

Madame Carrier est prof depuis 17 ans ! Et oui, nous n’étions pas encore nés qu’elle enseignait déjà. Mais enseigner, elle aime ça ! Elle aime transmettre son savoir. Elle nous a avoué qu’elle avait plus de facilité à enseigner avec les élèves à partir de la 3ème, car elle trouve la relation professeur/élève plus intéressante quand les élèves sont plus âgés, cela lui apporte davantage. Pour préparer ses cours, Madame Carrier travaille beaucoup chez elle, au minimum 2h par semaine, elle fait beaucoup de recherches sur Internet.

Les moments où elle prend le plus de plaisir avec ses élèves c’est quand elle enseigne l’escalade et la natation. L’escalade car c’est un sport en relation avec la nature et la natation qui est son sport de prédilection.

 

Une sportive de haut niveau

À part le sport, sa matière préférée quand elle était elle-même élève, c’était … les maths ! Car « il n’y a rien à apprendre et tout à comprendre » dit-elle. Madame Carrier nous dit que le sport c’est sa passion, pourtant quand elle était petite, elle voulait devenir prof de SVT ! Mais finalement, elle sera prof d’EPS, ce qui tombe plutôt bien, car c’est une vrai passionnée de sports, elle ne peut pas vivre sans. D’ailleurs, dès qu’elle a une seconde, Madame Carrier va courir, nager ou pédaler. Vous ne le saviez pas, mais elle a été une grande triathlète professionnelle !! Et elle l’est d’ailleurs toujours.

Si elle ne regrette pas le choix de son métier, elle a déjà pensé à en changer.

 

 Une petite anecdote ?

Madame Carrier a sauvé de la noyade un ancien élève FLS, Kelton. Il lui avait certifié qu’il savait nager et a sauté dans l’eau ! Il faut savoir que Kelton était le seul élève qui même avec une bouée arrivait à couler. Enfin, Madame Carrier tient à nous dire qu’elle est attristée de constater le peu d’intérêt des élèves pour la pratique sportive, alors que pour elle, le sport véhicule des valeurs nobles. u

Écrire commentaire

Commentaires: 0